Responsabilit socitale et dveloppement durable

English (United Kingdom)

La recherche, en abrégé

Condensé de la recherche en format abrégé, les textes de vulgarisation visent à rendre compte d’observations et de conclusions intéressantes pour les gestionnaires de PME, gens d’affaires et entrepreneurs. De nouveaux comptes-rendus sont rendus disponibles selon un rythme bimensuel.

Devenir une PME compétitive et durable : de l'îlot au réseau

Dans une réalité économique qui ne tient pas encore compte du prévisible épuisement des ressources naturelles, l’enjeu pour les entreprises est de faire rimer compétitivité et durabilité, une tâche difficile pour les PME… à moins de créer ou intégrer des réseaux d’affaires.

par Kadia Georges Aka et Anne-Marie Pichette, avec la collaboration de François Labelle

Dans un contexte de vive concurrence, les PME ne peuvent pas ignorer le lien caché entre affaires et développement durable. Car comme le mentionnent deux chercheurs de la Caroline du Nord, Samuel Moore et Susan Manring, « en passant à côté de ce filon, les entreprises écartent plusieurs opportunités d’affaires intéressantes ».

Redéfinir sa stratégie d’affaires
« Les stratégies de durabilité produisent des effets synergiques pour les PME qui collaborent dans des réseaux formels, ainsi que des bénéfices pour tous », indiquent les deux chercheurs américains.

Moore et Manring précisent que la création de valeur ajoutée durable ne repose pas sur de simples pratiques discontinues. Elle provient plutôt du déploiement d’une véritable stratégie de durabilité. Pour la PME, il s’agit donc de revoir son utilisation des ressources, ses processus d’affaires et ses valeurs, en fonction de la durabilité.

Et pour ce faire, il vaut mieux sortir de son isolement. Plutôt que de travailler en îlot, les réseaux de partenariat ou de collaboration se présentent comme une meilleure stratégie. En effet, poursuivent les chercheurs, « coopérer en réseau permet aux PME de se doter ensemble de la taille et de l’efficacité nécessaires pour être compétitives ».

Développer son propre réseau autour d’une niche
Pour la PME engagée dans la voie de la durabilité, il devient donc impératif d’intégrer ou de créer des réseaux de partenaires qui évoluent dans des marchés où les grandes entreprises ont peu de succès.

C’est ainsi qu’en se basant sur le principe de l’auto-partage exploré dans les années 1970, la PME américaine Zipcar est parvenu à « redéfinir le transport alternatif » avec un réseau novateur de location de voitures. Grâce à son réseau de 530 000 membres, Zipcar possède la force de frappe requise pour se démarquer dans un marché fortement concurrentiel. Un peu comme l’a réalisé Communauto au Québec : le gestionnaire du plus ancien service d’auto-partage en Amérique du Nord est passé de 15 membres à plus de 20 000 en l'espace de 15 ans.

Seventh Generation, fabricant de vêtements et nettoyants écologiques, a aussi adopté cette stratégie de réseau, cette fois en misant sur la création de sa propre structure d’approvisionnement.

Cette PME du Vermont se distingue en effet par sa chaîne d’approvisionnement respectueuse de l’environnement. Elle s’approvisionne uniquement en huile de palme produite selon une perspective durable. Elle achète aussi des crédits de carbone pour compenser la pollution générée par son exploitation.

Devenir un fournisseur durable et incontournable
Fournisseur de Wal-Mart, Seventh Generation tire également parti d’une autre stratégie de réseautage : l’intégration à une chaine de fournisseurs. Seventh Generation souhaite que ses produits « fassent une différence à travers leur production, leur achat, leur consommation et leur élimination ». Ce sont ces caractéristiques mêmes qui rendent ses nettoyants si intéressants pour le géant de la grande distribution.

Les PME peuvent ainsi se positionner comme des fournisseurs durables avec des matières ou des produits respectueux de l’environnement et de bonnes pratiques sociales. En tant que maillon de la chaîne, elles deviennent en fait incontournables.

À cette formule, Plug Power ajoute un réseau de collaboration de partenaires impliqués dès l’étape de conception et tout le long de sa chaîne d’approvisionnement. Résultat : ses piles à hydrogène révolutionnent l’industrie de la manutention en s’adaptant à une variété de chariots élévateurs. Leur utilisation contribue à la réduction des coûts de production et à la diminution des émissions de CO2 tout en augmentant la productivité de clients tels que Coca Cola, Fedex, Wal-Mart et BMW.

S’afficher comme cible potentielle d’investissement
En optant pour une stratégie de durabilité à travers un réseau de membres, un réseau de PME durables ou une chaîne d’approvisionnement durable, les PME augmentent l’attrait de leurs produits. Elles se rendent aussi plus attrayantes aux yeux des investisseurs.

Autre avantage certain, les réseaux, reconnus par les investisseurs et autres parties prenantes, facilitent également l’accès des PME aux capitaux et aux marchés difficiles à pénétrer.

Tout comme Zipcar et Plug Power aujourd’hui cotées au NASDAQ, les PME durables et en réseaux apparaissent comme des cibles potentielles d’investissement pour les grandes entreprises. Corollaire avantageux, le financement de leur croissance s’en trouve d’autant facilité.

Devenir une PME durable : passer de l’ilot au réseau
Les stratégies de durabilité poussent les entreprises à aller au-delà de la réduction des risques et des coûts, ou encore de la seule amélioration de leur réputation et de leur légitimité. Elles favorisent l’innovation, la croissance de l’entreprise et suscitent le repositionnement.

En adoptant ces stratégies, les PME durables réussissent d’autant mieux lorsqu’elles brisent leur isolement et s’appuient sur des réseaux, ceux qu’elles créent ou ceux qu’elles intègrent. Voilà une des clés de la durabilité !

Pratiques clés @vigiepme #ddpme
Pour améliorer compétitivité et durabilité, vive le réseau : réseau de membres, regroupement de PME ou encore chaine d’approvisionnement.

 

Télécharger l'article en format pdf

 

Pour en savoir plus

Moore, S. B. et Manring, S. L. (2009). Strategy development in small and medium sized enterprises for sustainability and increased value creation. Journal of Cleaner Production, 17, 276-282.

Synapse
Pour d’autres pratiques ancrées dans l’action, consultez le site de Synapse, notre partenaire de l’Université du Québec à Chicoutimi

Le site d’échange, de participation et de collaboration sur des thèmes de développement durable : http://synapse.uqac.ca

À propos des auteurs

Licence Creative Commons

Kadia Georges Aka est étudiant au doctorat en administration à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Anne-Marie Pichette, MBA, est coordonnatrice du projet de vulgarisation de Vigie-PME. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .


Une initiative du Laboratoire de recherche sur le développement durable en contexte de PMEInstitut de recherche sur les PME de l’UQTR
Direction : François Labelle ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) – Rédaction en chef et coaching : Anne-Marie Pichette ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Mise à jour le Vendredi, 02 Mars 2018 15:58

les collaborateurs

les partenaires financiers

Vous êtes ici Sous la loupe Vulgarisation Devenir une PME compétitive et durable : de l'îlot au réseau